jeudi 21 mai 2009

Saveurs orientales

Garde tes saucisses, je préfère mes merguez. Remballe ton cassoulet, je salive pour mon couscous. Pas de maladie dans ma casserole. La harissa c'est rock'n roll. Fatwa contre la vache folle. Si t'as pas le tampon hallal, tu rentres pas dans la cuisine, dans la cantine, dans les entrailles de mes petites cousines. Sauce orange, quenelles, jambon, rien qu'à y penser j'ai le mal des transports. C'est comme poser un renard après le sport. Non, allez, fais pas ta colonne! Je te paye le renvoi en fedex. Parce que ta cuisine de terroir, de tirroir, de trottoir qui fait de l'odeur dans les réfectoires : on en a pas soupé mais on en a pas besoin.
Au besoin je te ferais un bon kafteji, pis si t'es gentil t'auras une banane et un thé. Si tu te surpasses, je te déballerais le bonbon.

6 commentaires:

  1. looool :)

    Kafteji min and krimou?

    RépondreSupprimer
  2. bien écrit et bien dit :))

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve ce texte terrible, la cuisine, le partage d'un repas étant une des plus belles occasions de se rassembler, de se connaître. En plus, ça me rappelle une réflexion d'une gamine à la garderie du midi il y a quelques années déjà. J'avais donné à mon fils de la dinde avec du riz à la crème fraîche et des champignons. En voyant son plat, elle a dit : "Khit ! makelt sourya !" Il était petit et est revenu en pleurs.

    RépondreSupprimer
  4. Et qu'en est t-il du "guezouz" importé;)?

    RépondreSupprimer